Développez votre
patrimoine en toute sérénité

Calcul de l’IFI

L’Impôt sur la Fortune Immobilière, communément désigné par son acronyme IFI, est un impôt qui a pris la relève de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) en France. Il se concentre exclusivement sur le montant net des biens détenus par les résidents français, contrairement à l’ISF qui englobait également les actifs financiers. Cette réforme fiscale a introduit un changement majeur dans la façon dont la richesse est évaluée et taxée dans le pays.

Que vous soyez l’heureux propriétaire d’une résidence principale, de biens locatifs, de terrains à bâtir ou d’autres actifs immobiliers, l’IFI peut exercer une influence significative sur votre patrimoine. Il ne faut pas sous-estimer son impact potentiel sur vos finances. C’est pourquoi il est judicieux de vous pencher sur cette question le plus tôt possible afin de prendre des mesures pour optimiser votre situation fiscale.

Votre simulation

Gratuite & sans engagement

Il est important de noter que l’IFI ne concerne pas seulement les personnes déjà redevables de cet impôt, mais aussi celles qui se rapprochent de la limite de 1,3 million d’euros de fortune immobilière. En d’autres termes, que vous soyez déjà soumis à l’IFI ou que vous vous approchiez de cette limite, il n’est jamais trop tard pour envisager des stratégies de planification fiscale judicieuses.

En général, la planification fiscale peut revêtir de nombreuses formes, de l’optimisation des déductions possibles à la gestion active de vos biens immobiliers. Vous pourriez, par exemple, envisager des investissements spécifiques qui vous permettent de réduire votre base imposable. De plus, diverses stratégies, telles que la donation, la mise en place de sociétés civiles immobilières (SCI) ou l’utilisation de dispositifs de défiscalisation, peuvent être envisagées pour alléger votre charge fiscale.

En fin de compte, la gestion de l’IFI nécessite une réflexion approfondie et une compréhension précise de votre situation financière et de vos objectifs patrimoniaux. C’est pourquoi, en faisant appel à la Financière du Patrimoine, vous pouvez élaborer un plan sur mesure pour minimiser votre exposition à l’IFI tout en protégeant et en faisant fructifier votre patrimoine.

N’oubliez pas que chaque situation est unique et qu’une planification adaptée peut faire toute la différence en matière de gestion de l’IFI.

Notre équipe d’experts est là pour vous accompagner à chaque étape du processus de gestion de l’IFI. Nous sommes déterminés à vous fournir les connaissances et les conseils nécessaires pour que vous puissiez anticiper au mieux votre situation fiscale et prendre des décisions éclairées qui vous permettront de préserver et de faire croître votre portefeuille.

Décote, système, paiement, plafonnement, barème, conditions, exonération… Découvrez tout ce que vous devez savoir !

Comment estimer la valeur de son patrimoine ?

L’estimation de la valeur de votre patrimoine IFI est une étape cruciale pour déterminer si vous êtes redevable de cet impôt. Pour l’estimer, voici comment procéder :

1

Identifiez tous les biens immobiliers concernés

Tout d’abord, dressez une liste complète de tous les biens qui entrent dans le champ d’application de l’IFI. Cela inclut votre résidence principale, les secondaires, les biens locatifs, les terrains, et tout autre bien immobilier que vous détenez. Si vous possédez des parts dans des sociétés détenant des biens immobiliers, tenez compte de votre participation dans ces sociétés.

2

Évaluez la valeur vénale de chaque bien immobilier

Pour chaque bien répertorié, estimez son montant vénal, c’est-à-dire sa valeur marchande actuelle. Cette estimation doit être réaliste et conforme au marché actuel. Vous pouvez utiliser des outils d’évaluation en ligne, consulter un expert immobilier ou examiner les ventes comparables dans votre région.

3

Calculez la valeur totale de vos biens concernés par l'IFI

Additionnez le montant de tous les biens immobiliers que vous avez identifiés à l’étape précédente. Cette somme représente la valeur totale de vos biens assujettis à l’IFI.

4

Soustrayez les dettes liées à vos biens immobiliers

Vous avez la possibilité de déduire certaines charges directement liées à vos biens fonciers. Cela peut inclure les emprunts hypothécaires, les dépenses d’entretien ou de réparation, les taxes foncières impayées, et d’autres redevances similaires. Assurez-vous que ces dettes sont en lien direct avec les biens immobiliers concernés par l’IFI.

5

Déterminez la valeur nette de votre patrimoine IFI

Soustrayez le total des dettes éligibles (étape 4) du montant total de vos biens (étape 3). Si la valeur nette obtenue excède 1,3 million d’euros, alors vous êtes redevable de l’IFI en France.

Il est important de noter que l’IFI peut être complexe, et il peut être judicieux de consulter un expert en fiscalité ou un conseiller financier pour vous aider à estimer avec précision le montant de votre patrimoine IFI.

En faisant appel à notre cabinet, vous pourrez obtenir une évaluation correcte qui vous permettra de prendre des décisions éclairées en matière de planification fiscale et de déterminer votre éligibilité à cet impôt en fonction du montant net de vos biens immobiliers.

Quels biens entrent dans le calcul de l'IFI ?

Les biens qui entrent dans le calcul de l’IFI comprennent :

  1. Les biens immobiliers en pleine propriété, tels que propriétés, biens locatifs et terrains.
  2. Les biens en indivision ou en nue-propriété partagée avec d’autres.
  3. Les biens détenus par des sociétés (SCPI, OPCI) si vous avez des parts.
  4. Les droits réels immobiliers, comme les servitudes.
  5. Les biens en démembrement de propriété (usufruit ou nue-propriété).
  6. Les créances garanties par des sûretés réelles immobilières, comme les prêts hypothécaires.
maison miniature

Comment calculer l'impôt IFI ?

Pour calculer votre taux d’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) en France, suivez les étapes suivantes :

  1. Évaluation du patrimoine immobilier : commencez par évaluer la valeur vénale de chaque bien foncier que vous possédez au 1er janvier de chaque année. La valeur vénale est le prix que vous pourriez obtenir en vendant ces biens sur le marché immobilier.
  2. Calcul de la valeur nette : soustrayez les charges liées à vos biens, comme les crédits immobiliers, les dépenses de réparation et d’entretien, ainsi que les impôts locaux. Cette opération vous donne la valeur nette de votre portefeuille.
  3. Vérification du seuil d’imposition : si le montant net de votre patrimoine est inférieur à 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année fiscale en cours, vous n’êtes pas assujetti à l’IFI. Sinon, vous devez le déclarer.
  4. Calcul du patrimoine taxable : si vous êtes imposable à l’IFI, vous devez déterminer la tranche applicable à votre patrimoine net taxable. Le barème de l’IFI varie en fonction de la valeur nette de votre patrimoine immobilier.
  5. Calcul de l’impôt dû : appliquez le pourcentage correspondant à chaque tranche à la part de votre portefeuille qui se situe dans cette tranche. Ensuite, additionnez les montants calculés pour chacune des tranches pour obtenir le montant total de l’IFI dû.

 

N’oubliez pas qu’il existe certaines réductions et abattements possibles, tels que l’abattement de 30 % sur le montant de votre habitation. Cependant, ces avantages peuvent varier en fonction de votre situation personnelle.

Foire Aux Questions

Quel est le but de l'IFI ?

Le but de l’IFI est de taxer la valeur nette du patrimoine immobilier des personnes physiques dont la valeur dépasse un seuil défini, contribuant ainsi au financement des services publics tout en incitant à l’investissement dans l’économie réelle, tout en limitant la portée de cet impôt au seul patrimoine immobilier. Pour en savoir plus, cliquez ici !

Oui, la résidence principale est prise en compte dans le calcul de l’IFI en France, mais elle bénéficie d’une réduction de 30 % sur son montant. Ainsi, vous devez déclarer 70 % du montant dans votre patrimoine soumis à l’IFI. Les autres biens, tels que les secondaires, les biens locatifs, les terrains et les immeubles non bâtis, sont également pris en compte, mais sans réduction. Pour être redevable de l’IFI, votre portefeuille immobilier net taxable doit dépasser 1,3 million d’euros.

Non, la taxe foncière n’est pas déductible de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), car l’IFI est calculé sur la valeur de votre patrimoine immobilier, sans tenir compte des charges fiscales annuelles comme la taxe foncière.

Le seuil de l’IFI pour l’année 2021 est de 1,3 million d’euros. Si le montant net de votre portefeuille immobilier dépasse ce seuil, vous devez déclarer et payer l’IFI. Si vous souhaitez connaître toutes les informations liées à ce sujet, cliquez ici !

Pour savoir si votre foyer fiscal est assujetti à l’IFI, calculez le montant de votre patrimoine immobilier, déduisez vos dettes déductibles, et si le montant restant dépasse 1,3 million d’euros, vous êtes assujetti à l’IFI, à déclarer chaque année en même temps que votre déclaration de revenus.

maisons posées sur des piles de pièces de monnaie impot

Quel est le seuil de l’IFI ?

L’Impôt sur la Fortune Immobilière, abrégé IFI, est une taxe qui vise à imposer la valeur des propriétés immobilières d’un contribuable dès lors qu’elle dépasse ...
Lire la suite →
femme qui tape sur une calculette impot

Quel est le but de l’IFI ?

Il existe de nombreuses taxes liées à l’immobilier, qui peuvent s’appliquer à divers aspects. L’une de ces taxes est l’IFI, également connu sous le nom ...
Lire la suite →
Noter cette page
Vous êtes prêt à investir ?

Trouvez le placement idéal en moins d'une minute !

Définissez votre projet en quelques minutes grâce à notre questionnaire en ligne, et découvrez le meilleur placement, selon vos besoins.

logo la financiere 2