L’immobilier locatif et la gestion de patrimoine

March 15, 2021par lafinanciere0

L’immobilier locatif est-il le meilleur moyen de développer votre patrimoine ?

L’investissement dans le domaine de l’immobilier locatif peut sembler être un excellent moyen de développer votre patrimoine, et peut-être de générer un petit revenu supplémentaire, mais est-ce le meilleur chemin à suivre ? Permettra-t-il d’adopter une stratégie efficace pour se constituer un patrimoine ?

Comment calculer le retour sur investissement d’une propriété locative ?

Posséder un immobilier locatif en plus de votre résidence principale peut être un moyen pour se constituer un patrimoine, surtout si vous pouvez avoir une aversion pour l’investissement en bourse. Avec une propriété locative, quelqu’un d’autre paie votre hypothèque, et au fil du temps, votre capital propre augmente. Vous pouvez éventuellement posséder carrément un bien physique qui produit également des revenus. De plus, les investissements immobiliers locatifs sont l’une des valeurs les plus sûres.

 

Ainsi, comme vous pouvez le constater, les choses qui semblent trop belles pour être vraies le sont souvent. Donc, avant de décider d’investir dans un bien locatif, pensez à calculer le retour sur investissement pour voir si l’investissement dans un immobilier locatif est vraiment l’affaire que vous pensiez.

 

Comme pour tout investissement, vous devez comprendre le retour sur investissement (ROI) attendu. 

ROI = (Bénéfice net/Coût de l’investissement) x 100

 

Par conséquent, avant d’acheter un immobilier locatif, demandez-vous quel rendement il est raisonnable d’attendre de votre argent et ce que vous devez gagner pour que l’investissement soit rentable.

 

Le calcul du retour sur investissement d’un immobilier locatif peut être complexe. Bien qu’il existe de nombreuses façons de le faire, l’objectif de cet exercice est de vous fournir un calcul approximatif pour vous aider à évaluer rapidement si un bien locatif a un potentiel de rendement qui vaut la peine d’être poursuivi. Si votre calcul révèle que le rendement est faible sur le papier, il est probable qu’il le sera aussi dans la réalité.

 

Avant de pouvoir calculer le véritable retour sur investissement d’un bien locatif, vous devez prendre en compte tous les coûts associés à la détention de ce bien, et pas seulement le montant de l’achat.

Ce qu’il faut prendre en compte dans le calcul du retour sur investissement d’un bien locatif

Alors que le coût initial de l’investissement devrait être simple (prix d’achat, frais de clôture, rénovations pour le rendre prêt), la détermination de votre bénéfice net (revenus – dépenses) peut être délicate. 

 

Lorsque vous calculez votre propre bénéfice net, n’oubliez pas ces variables :

 

  • Revenus

 

  • Revenus locatifs : Le montant que vous pouvez demander pour le loyer chaque mois.

 

  • Remboursement de l’hypothèque : Quelle part du bien immobilier vous possédez.

 

  • Changement de la valeur de la propriété : Le montant des fonds propres supplémentaires dont vous disposez au-delà du montant de l’hypothèque que vous avez déjà remboursé, sur la base des prix actuels du marché immobilier et locatif.

 

  • Dépenses

 

  • Le financement : Si vous n’avez pas acheté la propriété au comptant et avez contracté un prêt hypothécaire, le montant que vous payez par mois en principal et en intérêts.

 

  • Cotisations à l’association de propriétaires : Frais que vous payez pour les commodités de la communauté.

 

  • Assurance de la propriété : L’assurance que vous souscrivez pour votre propriété.

 

  • Impôts fonciers : Ce que vous payez en impôts locaux et d’État. N’oubliez pas que les impôts fonciers ne restent généralement pas les mêmes chaque année. Ils continuent généralement à augmenter, à moins qu’un ralentissement économique ne vous permette de faire réévaluer votre bien et de le réajuster à la baisse.

 

  • Votre temps : La seule chose que beaucoup de gens oublient de prendre en compte est le coût de leur propre temps. Votre temps est de l’argent, et tout ce que vous consacrez à la gestion de la propriété réduit le rendement de votre investissement.

 

Les propriétés nécessitent toujours de l’entretien. Ce chiffre est difficile à généraliser, car chaque propriété est différente, mais sachez que quelque chose se brisera, que les stratégies devront être mises à niveau et que des ressources permanentes seront nécessaires pour que votre propriété soit entretenue et compétitive sur le marché de la location. En outre, ce calcul doit être effectué pour chaque année où vous prévoyez de posséder la propriété, car votre rendement changera au fil du temps.

lafinanciere

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *